Matrix Reimprinting

Réécrivez votre passé, Transformez votre avenir

Le Matrix Reimprinting est un de mes outils favoris. Je le trouve remarquablement efficace pour comprendre l’origine de nos croyances limitatives, de comportements compulsifs, d’addictions et autres habitudes de vie qui nous sont nuisibles. Il permet de revisiter notre passé et de modifier nos croyances. Le Matrix Reimprinting nous autorise à ramener l’inconscient à la conscience en quelques séances, et parfois en quelques minutes, et de faire de nouveaux choix sur la vie, notre relation au monde et ce que nous sommes.

Cette technique est entièrement basée sur celle de l’EFT (technique de libération émotionnelle) décrite dans cette page EFT. Je vous invite à la lire avant celle-ci.

En français, Matrix Reimprinting veut dire réimpression de la matrice. Cette expression peut sembler assez obscure a priori mais prend tout son sens lorsque l’on comprend son fonctionnement. La Matrix Reimprinting fut découverte et développée par Karl Dawson, qui me l’a enseignée.

Karl Dawson a étudié l’EFT et a atteint un niveau de maîtrise de cette technique tel qu’il fut certifié maître praticien EFT (EFT master) par Gary Craig, le fondateur de l’EFT. Karl Dawson a voyagé dans le monde entier pour enseigner l’EFT. Lors d’une conférence, une des personnes sur qui il travaillait a pu entrer en contact avec ce que la psychologie classique appellerait « son enfant intérieur ». Le contact avec son enfant intérieur était tellement parfait que la personne pouvait clairement se voir elle étant enfant et l’endroit où elle se trouvait à l’époque comme dans un rêve ou dans un film en couleurs. Karl Dawson lui suggéra alors de pratiquer l’EFT sur cet « enfant intérieur », et ce fut le début de la technique du Matrix Reimprinting.

Gary Craig s’était aperçu que l’on pouvait pratiquer l’EFT en pensant à une autre personne et lui en apporter les bienfaits même si celle-ci ne la pratiquait pas. Il a appelé cela le « surrogate tapping » ou tapotement de substitution. Karl Dawson a repris ce principe non pas en l’appliquant sur une autre personne mais sur une partie de nous-même. Il a appelé ces parties « ECHO » (energy consciousness holograms) ou hologrammes de conscience énergétique.

Les ECHO sont pour lui des « sous-personnalités bloquées dans le passé, des parties dissociées de nous-même qui conservent en elles des souvenirs de traumatismes passés, des conflits intérieurs non résolus et des croyances négatives ». Ces ECHO, selon lui, existent dans notre champ de conscience et contrôlent nos comportements et nos croyances.

Cette théorie est en partie basée sur le travail de Rupert Sheldrake, qui a identifié des champs morphiques spécifiques à chaque espèce, cellule ou organe.

Les champs morphiques sont renforcés par les comportements habituels par un principe de résonance morphique. Ils peuvent eux-mêmes créer d’autres champs morphiques en cascade..

Cette théorie vient contredire l’idée que toute mémoire est emmagasinée dans le cerveau mais affirme plutôt qu’elle est contenue dans un champ de conscience.

A chaque habitude correspondrait un champ de conscience qui serait renforcé par la répétition. Pour se défaire d’une habitude, il faudrait recréer un autre champ qui contiendrait cette nouvelle habitude, que ce soit une habitude de pensée (une croyance) ou d’action.
Cette théorie expliquerait aussi, entre autres, pourquoi les enfants deviennent très vite « comme leur parents » et les animaux naissent avec des connaissances instinctives.

Ces champs de conscience peuvent être aussi appelés « matrice ». La matrice est un champ énergétique partout présent nous rattachant au passé.

La théorie des ECHO repose aussi sur le travail de Robert Scaer « The Body Bears The Burden » ( « Le Corps porte le poids ») qui explique qu’une fois qu’un traumatisme a été enregistré par le cerveau, celui-ci va réagir à toute situation qu’il identifiera comme similaire. Ces réactions répétées peuvent devenir excessives si votre système d’alarme interne est déréglé. Le cerveau vous envoie des signaux d’alerte répétés sans que de réels dangers soient présents. Vous vous maintenez alors dans un état de survie permanent. Vous êtes constamment stressé sans vraiment comprendre pourquoi.

Les ECHO se sont créés lors d’expériences traumatisantes à un moment où vous étiez paralysé par la peur sans pouvoir ni fuir ni vous défendre. C’est cet état de paralysie temporaire (« freeze response » en anglais) non résolu qui sera à l’origine de la création d’un ECHO. Un ECHO est une partie s’étant dissociée de vous-même pour vous protéger d’un traumatisme. La psychologie classique a étudié ces phénomènes de dissociation ou de séparation depuis des années.

Un enfant en bas âge, ne pouvant ni fuir, ni se défendre, connaîtra de très nombreux moments de paralysie temporaire où il créera un ECHO. Karl Dawson semble penser que ces ECHO restent actifs dans notre champ morphique (ou matrice) et non dans le cerveau.

Ces ECHO, une fois détachés, entrent dans notre inconscient. Ils maintiennent néanmoins une charge émotionnelle. Celle-ci sera de nouveau ressentie chaque fois que votre ECHO ou votre cerveau percevra une similitude entre la situation présente et le traumatise qui a créé l’ECHO. Cette similitude peut parfois être totalement arbitraire. Par exemple, vous pouvez ressentir une aversion inexpliquée pour les blonds parce qu’un ECHO se souvient d’un événement où un petit garçon blond vous a battu.
Cette théorie donne une explication à nos réactions incontrôlées – crises d’angoisse ou de panique, de colère –, dont l’origine nous semble parfois obscure.

Lors d’une séance de Matrix Reimprinting, vous pourrez rentrer en contact avec les ECHO qui sont associés à la croyance, au stress, à la phobie ou à l’émotion qui vous préoccupe. En d’autres termes, vous rentrerez en contact avec la partie inconsciente de vous-même. Je suis moi-même encore étonnée d’avoir pu accéder à des mémoires remontant à la petite enfance, et même à la naissance, dont je n’aurais jamais pu me souvenir autrement.

Lorsque vous rentrez en contact avec un ECHO, vous êtes dans votre champ morphique. Vous prenez conscience de votre matrice. Vous êtes dans votre mémoire, un peu comme dans le monde des rêves. Les choses peuvent sembler étrangement réelles, cependant.

Lors d’une séance, vous allez interagir avec votre ECHO. Vous allez l’écouter et tapoter sur ses méridiens en utilisant l’EFT. Vous pourrez aussi lui donner des informations et lui transmettre des ressources nouvelles afin qu’il change sa perception de l’événement traumatisant qui l’a créé. Il pourra aussi exprimer des choses qu’il avait gardées en lui ou obtenir de l’aide ou le soutien d’autres personnes. En d’autres termes, vous pourrez mettre tout en œuvre pour que votre ECHO puisse changer sa perception du passé et relâcher la charge émotionnelle attachée ainsi que toute croyance qui en a découlé. Vous allez créer une autre image de l’événement pour ensuite l’ancrer dans votre inconscient. C’est ce changement qui justifie le mot Reimprinting (réimpression) dans Matrix Reimprinting, car il s’agit vraiment d’apporter une perception et une croyance nouvelles sur des événements passés.

Il faudra souvent agir sur plusieurs ECHO avant de modifier totalement vos réactions ou croyances, mais en général, quelques-uns suffisent. Une fois la réimpression terminée, vos ECHO ne réagiront plus au mêmes stimuli et libéreront leurs anciennes croyances. Votre image personnelle et vos comportements en seront modifiés. Ceci peut avoir un impact profond sur votre niveau de stress, d’anxiété mais aussi sur votre estime de vous-même et sur votre santé.

Il arrive parfois que vous ne vous souveniez même plus de ce qui vous causait autant de problèmes auparavant. Cependant, comme pour l’EFT, vous conservez la pleine mémoire des événements.

Le Matrix Reimprinting apporte des avantages très importants :

  • Elle est très douce car vous ne revivez pas le traumatisme. C’est votre ECHO qui le vit.
  • Elle permet de trouver rapidement l’origine des croyances limitatives et de les modifier.
  • Elle permet de comprendre les angoisses ou réactions inexpliquées.
  • Elle permet d’accéder à des souvenirs enfouis dans le subconscient et le pré-conscient (de 0 à 6 ans).
  • Elle permet de pardonner ou de gagner une sagesse sur les événements passés.
  • Elle libère le corps du traumatisme (voir le travail de Bruce Lipton : The Biology of Belief).
  • Elle permet de concevoir une nouvelle réalité, de nouveaux types de relations.
  • Et plus généralement, elle permet d’approfondir sa connaissance de soi, d’apprendre à se soutenir en toute circonstance, à faire de nouveaux choix, à reprendre le contrôle sur sa vie et d’en créer une nouvelle qui nous correspond mieux.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est pas nécessaire de revisiter tous ses traumatismes pour faire l’expérience de profonds changements. Parfois, le travail sur deux ou trois ECHO suffit pour modifier une croyance. Parfois, le problème est plus complexe et demande à être pris sous différents angles.

J’ai pu observer des changements remarquables sur moi-même et d’autres personnes en quelques semaines. Je pense cependant que cette technique de Matrix Reimprinting nécessite d’être renforcée par la visualisation créatrice et l’EFT, qui vous permettront de solidifier un nouveau champ morphique, une nouvelle croyance, une nouvelle habitude.

Sasha Allenby, qui a co-écrit le livre Matrix Reimprinting avec Karl Dawson, a d’ailleurs créé un technique de « libération du champ » que j’ai mise à jour et dont les effets sont remarquables. Ils permettent d’obtenir des résultats impressionnants en 21 jours sur des croyances parfois très ancrées.

Une question ? Envie de prendre rendez-vous ?

Laissez-moi vos coordonnées maintenant. Je vous répondrai rapidement.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

captcha